Les épreuves hivernales ont fondu comme neige au soleil. Avec 100 demandes, 75 engagés pour au fi nal 46 partants, le Winter Romania a démontré qu’il était encore possible d’organiser un rallye malgré le contexte sanitaire mondial extraordinaire.

Bien que victime en début d’année d’une campagne de dénigrement venue de Belgique qualifiant le Winter Romania de « rallye sauvage » Paul Lacombe a réussi là où ailleurs en Europe les annulations de rallyes se multiplient : « En Roumanie, il existe deux autorités : la Fédération Roumaine du Sport Automobile et l’Automobile Club de Roumanie. La première est celle sur laquelle nous nous appuyons pour organiser notre rallye, la seconde est affiliée à la F.I.A, d’où ces calomnies venues de Belgique menaçants les équipages participants de retrait de licence ! », explique Paul. Les équipages belges ont balayé d’un revers de main ces menaces en se déplaçant en nombre avec un contingent de 18 équipages.